ArPAPBé

Archéologie Pors ar Puns Béniguet
Août 2022 | Projet En cours

La campagne de fouille archéologique trisannuelle du site de Porz ar Puns a été initiée en 2021, sur l’île de Béniguet (Le Conquet, Finistère), dans la Réserve Naturelle Nationale d’Iroise. Ce chantier de fouille-école est piloté par la chaire interdisciplinaire ArMeRIE (Archéologie maritime et recherche interdisciplinaire environnementale), co-porté par l’INRAP et l’UBO. Des chercheurs de diverses disciplines sont investis dans ce projet, qui vise également à intégrer des étudiants de l’UBO dans un programme de recherche, tout en les formant à l’archéologie de terrain. La fouille programmée de Porz ar Puns s’inscrit dans la suite logique du programme archéologique molénais, et vise à mieux comprendre le mode de vie des sociétés littorales passées. Du fait de l’aspect interdisciplinaire du dispositif ArMeRIE, le choix de ce site littoral, qui permet de croiser des approches tant archéologiques que paléo-environnementales, est apparu comme une évidence.

Au sud-est de l’archipel de Molène, l’île de Béniguet est connue depuis le début du XXe siècle, pour receler de nombreux mégalithes. Mais c’est à la suite d’une succession de tempêtes de l’hiver 2013-2014, que l’érosion marine a mis au jour plusieurs sites archéologiques le long du trait de côte de l’île. L’un d’entre eux correspond à un vaste niveau coquillier, localisé au sud-est de l’île, dans sa partie la plus étroite, là où avaient été ramassés par le passé, des ossements humains. Le recul de la dune, épaisse de plus de 4 m, a dégagé cet amas coquillier, sur une vingtaine de mètres de longueur. Afin de préciser l’étendue et la chronologie de l’amas coquillier, une première campagne de fouille programmée a été organisée en août 2021. Cette campagne a permis de reconnaître des occupations humaines à diverses époques – Néolithique final et Campaniforme, Bronze ancien, VIIe siècle de notre ère et époque médiévale (X-XVIe siècle ap. n.è.) – s’étendant sur plusieurs centaines de m², interstratifiés dans la dune et caractérisés pour la plupart par une large exploitation des ressources marines (coquillages, poissons). La fouille de Porz ar Puns permet ainsi de combler une lacune dans l’occupation de l’archipel de Molène durant la Protohistoire ancienne (entre les données acquises précédemment sur le Néolithique récent / final et l’âge du Bronze ancien) et d’apporter des éléments significatifs sur la manière dont vivaient les populations insulaires à cette période. En effet, les amas coquilliers sont les seuls sites, du moins en Bretagne, dont l’exploitation par une équipe interdisciplinaire autorise une compréhension assez globale du mode de vie des sociétés concernées et de leurs environnements. La fouille du site de Porz ar Puns offre donc un jalon indispensable pour appréhender le fonctionnement et les trajectoires de ces socio-écosystèmes insulaires.

Financeurs

  • PNMI